Citation

L'Ombre de ton sourire

L’Ombre de ton sourire de Mary Higgins Clark

My rating: 3 of 5 stars

Livre de poche

janvier 2012

405 pages

 

résumé : 

Le père du Dr Monica Farell a passé la majeure partie de sa vie à chercher ses origines. En effet, en tant qu’enfant adopté, son désir le plus cher était de connaître l’identité de ses parents biologiques. Or, Monica n’a jamais vraiment compris ce besoin jusqu’au décès de son père et à la découverte d’une personne pouvant répondre à ses questions. Cependant, cette quête d’identité va se révéler parsemée d’embûches.

Mon avis :
Cela fait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un livre de Mary Higgins Clark, c’est donc avec plaisir que je me suis jetée sur celui-ci à sa sortie. Peut-être n’ai-je plus l’habitude du style de l’auteur, mais j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver dans les personnages.

Je trouve que, contrairement à d’habitude, l’intrigue est plus longue à se mettre en place et donc l’action met un certain temps à arriver. En effet, on apprend tout de suite que certaines personnes veulent en éliminer d’autre. Ainsi, la première moitié du livre consiste à savoir s’ils vont parvenir à leur fin et pour quelles raisons ils veulent leur mort.

Cependant, on ne s’ennnuie par pour autant, on prend le temps de faire connaissance avec les différends protagonistes.

En outre, j’ai trouvé que l’auteure essaie un peu de se renouveler en changeant légèrement son schéma narratif habituel : en effet d’ordinaire nous voyons très rapidement le rapprochement entre l’héroïne et un homme qui va l’aider dans ses aventures, ici, nous sommes en présence d’un trio. Bien sûr les relations du trio sont au second plan, on reste bien dans un policier avant tout.

En outre, la seconde moitié du roman est consacrée à un meurtre non prévu et qui, en apparence, ne semble pas avoir de lien avec le reste, mais dont, bien sûr, l’auteur va nous montrer la relation au fur et à mesure.

En ce qui concerne la cohérence du récit, je trouve que l’auteure a voulu en faire trop, ce qui nuit grandement à la qualité du récit. Ainsi Olivia a pour chauffeur le père du patient de Monica et pour cardiologue un de ceux qui veulent tuer Monica. Or, tout est du même acabit, donnant l’impression qu’il n’y a que dix personnages dans la ville. De plus, il y a certaines questions qui restent sans réponse et certains personnages qui n’ont pas vraiment d’intérêt pour l’histoire.

En conclusion, ce n’est pas un de ses meilleurs romans, mais il y a un réel soucis de se renouveler et l’histoire est agréable à lire avec des personnages relativement bien construit.

L’ombre de ton sourire de Mary Higgins Clark

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s