Citation

La légende de Drizzt de RA Salvatore

Tome 11 : Lame furtive

Editeur : Milady

Sortie : 24 août 2012

Quatrième de couverture : 

Drizzt ne vit plus que pour détruire l’Éclat de cristal, un artefact maléfique.

Avec ses alliés de toujours, il se rend à l’Envol de l’Esprit pour solliciter l’aide du prêtre Cadderly. Mais le redoutable artefact invoque de puissantes créatures qui se mettent en travers de leur chemin.
Parvenus à destination, l’elfe noir et ses amis ne sont pas au bout de leurs surprises : Cadderly n’est pas ce qu’il prétend être, et l’Éclat de cristal est loin de représenter leur pire ennemi… ce qu’ils apprendront à leurs dépens.

Mon avis (Ilks) : 

Je reste toujours accro à cette série. Les personnages sont toujours les mêmes, les lieux changent peu, et pourtant je prends toujours énormément de plaisir à lire un tome de la légende de Drizzt.

Lame furtive ne déroge pas à la règle. Mieux alors que j’avais trouvé le tome 10 un cran en dessous, j’ai eu la très agréable surprise de trouver un tome plus intéressant.

La trame de l’histoire est assez simple… à  la base. En effet, Drizzt entouré de ses amis quitte le Valbise pour se rendre auprès de Cadderly pour que ce dernier détruise une bonne fois pour toute l’artefact : l’éclat de cristal.

Le livre aurait pu être rythmé par les combats, l’éclat de cristal faisant son possible pour encourager tous les monstres (humains et non humains) des royaumes oubliés à venir le reprendre des mains de Drizzt.

Même si le voyage de nos héros ne sera pas de tout repos, l’histoire va très vite se scinder en trois parties distinctes.

On retrouve Wulfgar, le géant barbare, qui revient à la vie après être passé dans les mains d’Errtu. Si physiquement le colosse va bien, il n’en va pas de même pour son mental. Il est marqué, stressé, en un mot détruit. On regrettera ses invocations à Tempus et le jet de croc de l’égide. Malgré la volonté de ses amis de l’aider dans sa quête de guérison, il va finir par les abandonner. Le lecteur va donc suivre son errance jusqu’au début de sa guérison ou de sa fin.

On retrouve également, le meilleur ennemi de notre drow, en la personne d’Entreri. Lui non plus n’est pas au mieux psychologiquement. Lui aussi cherche un sens à donner à sa vie. Mais contrairement à Wulfgar, il va être contraint de s’allier avec de vieilles connaissances, ce qui l’amènera inéluctablement vers un nouveau combat contre Drizzt.

On l’aura compris, l’auteur s’est attaché ici à développer la psychologie de certains personnages, tout en conservant les éléments qui ont fait le succès des légendes de Drizzt.

Mon seul regret concerne la fin du livre que j’ai trouvé frustrante. On a envie de savoir ce qui va arriver à bon nombre de protagonistes, mais pour cela il faudra attendre le prochain tome.

Alors vite, la suite!

La légende de Drizzt tome 11 : Lame furtive de RA Salvatore

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s