Citation

La Trilogie de Farsala d’Hilari Bell

Tome 1 : La Flamme

Editeur : Milady

Sortie : Avril 2009

Note : 2,25 / 5

résumé :

Les Hrums sont aux portes du royaume de Farsala. Alors que la guerre se précise, les deux camps se préparent à l’inévitable. Le commandeur de Farsala soucieux de conserver sa place ainsi que la vie de sa fille Soraya envoie cette dernière dans un endroit éloigné. Lors de ce voyage, Jiaan (qui fait partie des cavaliers désignés pour l’escorter) et Soraya font la rencontre d’un marchand pas très honnête : Kavi. En tentant d’escroquer ces fiers farsalans, Kavi est démasqué. Ne lui reste plus qu’à faire bonne figure et se résoudre à aider son royaume : Farsala. Mais personne n’est à l’abri d’une mauvaise rencontre…

Mon avis (Ilks): 

La Flamme est le premier tome de la trilogie de Farsala.

Avant même de vous parler du roman, je tiens à pousser un coup de gueule contre le « génie » qui a écrit la quatrième de couverture. En effet, en l’espace de 13 lignes, nous avons droit au résumé de la fin de ce roman. Du coup la lecture perd grandement en intérêt, quand on connaît par avance le dénouement de l’histoire.

Car l’histoire en elle-même est plutôt intéressante. Je regrette néanmoins que ce livre se rapproche plus du livre d’aventure que de la fantasy. Mais mis à part ça, j’ai pris plaisir à lire ce roman.

L’auteur nous décrit les préparatifs des deux camps pour la guerre. D’un côté les Hrums, qui se rapprochent par leur rigueur et leur tactique des romains de l’antiquité. De l’autre, le royaume de Farsala, farouches chevaliers, barbares dont la technique consiste à envoyer la cavalerie foncée dans le tas!

L’histoire nous est racontée à travers trois personnages que sont Jiaan, Kavi et Soraya. Si les deux premiers ont un rôle important dans ce premier tome il n’en va pas de même de la troisième. Exilée chez les Suuds, elle apprend à leur contact une forme de magie. Pour autant ce personnage n’apporte rien à l’histoire. Espérons que son rôle sera plus important dans le second tome.

Je dois reconnaître que je n’ai pas particulièrement accroché avec les deux protagonistes masculins. Ces personnages sont trop prévisibles. Le premier a tout du héros classique : honneur, loyauté etc… Ne lui manque que la naissance pour en faire un véritable leader de son peuple. Malheureusement, la fin du premier tome me laisse à penser que l’on se dirige doucement mais sûrement vers un Jiaan sauveur du peuple de Farsala! Espérons que « l’héritage » que sous-entend l’auteur donnera un peu plus de profondeur à ce protagoniste.

Kavi, quant à lui est l’exact opposé de Jiaan : fourbe, menteur…. Ce personnage avait tout pour devenir vraiment aussi intéressant que machiavélique et devenir le méchant de l’histoire. Malheureusement l’auteur en a décidé autrement!

Bref, il y a du positif et du négatif dans ce livre. Attendons de voir ce que donnera le second tome pour se faire une idée plus précise.

La trilogie de Farsala tome 1 : La Flamme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s