Citation

La voie de la colère (Le Livre et l'Epée, #1)La voie de la colère d’Antoine Rouaud
My rating: 3 of 5 stars
Tome 1

Bragelonne

Octobre 2013

480 pages

Présentation de l’éditeur :

Le général Dun-Cadal fut le plus grand héros de l’Empire, mais il n’est plus aujourd’hui que l’ombre de lui-même, une lamentable épave au fin fond d’une taverne.C’est là qu’une jeune historienne vient le trouver. Elle est à la recherche de l’Épée de l’Empereur, disparue dans le chaos des derniers jours de son règne, et que Dun-Cadal aurait cachée en un lieu secret.Pour elle, le vieux guerrier va ressasser ses souvenirs de gloire et ses regrets amers, à commencer par sa rencontre avec ce garçon qui lui sauva la vie et fit sa fierté avant qu’ils ne basculent tous deux dans le drame et le tourbillon de l’Histoire.C’est alors qu’un assassin sans visage se met à frapper au cœur de la République. Les fantômes du passé refont soudain surface, ravivant les anciennes rancœurs et la soif de vengeance d’un homme perdu sur la voie de la colère.

Mon avis :

Ce livre est le premier roman de l’auteur.

L’histoire est divisée en deux parties dont les chapitres sont bien calibrés : ni trop court ni trop long. C’est un chassé croisé entre présent et passé.

Dans la première partie, il s’agit de l’histoire d’un personnage, Dun-Cadal. Tout tourne autour de lui. Ainsi l’univers ou les personnages secondaires sont pas ou peu approfondis.

Ces flashbacks, qui sont au final au centre de l’intrigue, esquissent l’apprentissage du jeune grenouille dont il faudra attendre la seconde partie pour en connaître l’histoire.

Les scènes entre Dun-Cadal et son ancien apprenti Logrid sont les plus intéressantes de la première partie, créant un pont entre présent et passé. Il est d’ailleurs dommage que ne voulant  se consacrer que sur deux personnages, l’auteur n’ait pas un peu plus développé celui de Logrid.

Il faut attendre la fin de la première partie pour voir apparaître un premier rebondissement en partie prévisible car logique. Ce dénouement est également la résolution de l’intrigue principale du roman. Enfin, c’est avec ce double rebondissement que l’auteur amorce la seconde partie du livre : l’histoire du personnage de Grenouille.

Les redites de la première partie sont en réalité passé assez rapidement, l’auteur se concentrant sur les pensées de grenouille ou les faits extérieurs de sa relation avec Dun. Ainsi, la répartition passé présent est un peu plus équilibrée dans cette seconde partie.

Le dénouement de cette partie et du roman est là encore assez prévisible et efficace. Il permet de relancer l’intrigue pour le second tome. Le sort réservé à Dun, dans ce dénouement, peut laisser certains lecteurs quelque peu perplexe au vue de l’importance du personnage dans la première partie.

Pour finir, on peut saluer la prise de risque de l’auteur de faire un roman atypique non pas sur son fond mais sur sa forme. A voir si cela n’en décourage pas certain de lire la suite.

Le livre et l’épée Tome 1 : La voie de la colère de Antoine Rouaud

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s