Citation

La première leçon du sorcier (L'Epée de vérité, #1)

L’épée de vérité de Terry Goodkind

Tome 1 : La première leçon du sorcier
My rating: 4 of 5 stars

Bragelonne

681 pages

juin 2012

Résumé :

Richard Cypher mène une vie tranquille comme garde forestier en apprentissage jusqu’au jour où il vient en aide à une mystérieuse femme poursuivit. A partir de là sa vie va changer du tout au tout. Il va se lancer dans une quête dont il ne sait presque rien avec l’aide de cette femme et du vieillard qui lui a servi de maître.

Mon avis (Audel) :

J’ai profité de l’édition collector à 10€ pour découvrir ce cycle.

Bien que l’histoire se mette rapidement en place pour un premier tome, ce livre connaît certaines longueurs en particulier au début du roman (par exemple en ce qui concerne le peuple d’Adobe).

L’intrigue est originale tout en s’appuyant sur des bases classiques. On a un roman initiatique avec une quête et une équipe de héros qui se crée au fur et à mesure de l’évolution de la quête, avec bien sûr un méchant et quelques créatures magiques. Ce qui surprend un peu c’est la romance qui est particulièrement présente dans ce livre. En effet, parfois, nous assistons à de longues pauses narratives entièrement consacrées aux relations et sentiments entre les deux protagonistes principaux que sont Richard et Kahlan.

Je ne sais pas si c’est le premier roman de l’auteur mais c’est l’impression qui en ressort : le début est un peu confus, il y a des contradictions et des incohérences dont l’auteur semble conscient puisque soit il le fait remarquer par un personnage soit il tente de se justifier, ce qui ne les fait pas disparaître pour autant. Heureusement plus on avance dans le livre et moins cela se ressent.

Si au début et à la fin, nous suivons essentiellement Richard, au milieu l’auteur prend le parti d’alterner les points de vue et pas uniquement ceux des héros. Ainsi, nous en découvrons un peu plus sur Darken Rhal mais également sur d’autres personnages secondaires.

Les personnages de Richard et surtout celui de Khalan mériteraient plus de cohérence entre leur personnalité et leurs actions surtout pour khalan qui nous est présentée relativement forte et indépendante mais qui ne supporte pas de décevoir Richard, rampant à ses pieds, si besoin, pour qu’il ne pense que du bien d’elle. Ce qui donne parfois des passages extrêmement lents et peu intéressants.

Par ailleurs, si le passage avec les Mord-sith est particulièrement long, celui avec Ecarlate la dragonne rouge est très intéressant et offre un peu de légèreté après ce passage interminable de violences et de douleurs qui aurait pu être considérablement raccourci, tout en gardant son efficacité.

La fin, bien que prévisible sur certains points, nous réserve son lot de rebondissements notamment en ce qui concerne les relations entre certains personnages.

L’épée de vérité tome 1 : La première leçon du sorcier de Terry Goodkind

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s