Citation

Les chants de la terre d’Elspeth Cooper

Sortie : Novembre 2011

Editeur : Bragelonne

Note : 3,5 / 5

http://www.dailymotion.com/video/xnpau8_les-chants-de-la-terre-de-elspeth-cooper-vosf_creation

 

 

 

 

 

Quatrième de couverture :

Gair est condamné à mort. Il est le seul à entendre le Chant, une terrible magie qui le déchirera de l’intérieur s’il n’apprend pas à la maîtriser. Pourchassé par les Chevaliers de l’Église qui veulent le jeter au bûcher, Gair a pour seul espoir un ordre secret que des siècles de persécution ont presque anéanti : les Protecteurs du Voile, l’unique rempart contre les démons du Royaume Caché. Mais le Voile entre les mondes est en train de faiblir. Bien avant d’y être prêt, Gair devra combattre pour sa propre vie, pour l’Ordre du Voile et pour la femme dont il est tombé amoureux…

Mon avis (Ilks) : 

Annoncé comme le coup de cœur de l’éditeur, les chants de la terre a bénéficié avant même sa sortie d’une publicité importante sur le forum et le blog de Bragelonne. Je dois avouer que je n’ai pas toujours partagé les coups de cœur de Bragelonne, toutefois la lecture du quatrième de couverture laissait espérer de belles choses, j’ai donc fini par me laisser tenter.

Disons le clairement, les chants de la terre est certes très sympathique à lire, néanmoins je ne le classerai pas parmi les meilleurs livres que j’ai lu. Comme de nombreux auteurs avant elle, l’auteure décrit le récit initiatique d’un jeune magicien. D’ailleurs cet ouvrage n’est pas sans rappeler les récits de Trudy Canavan, Katherine Kurtz ou encore Elisabeth Hayden.

Comme de nombreux premiers tomes de cycle, le roman débute lentement, l’auteure prenant le soin de nous présenter les différents protagonistes. Une fois passée les cents premières pages, l’histoire débute enfin et on prend plaisir à suivre les aventures de Gair. L’histoire est prenante, rythmée et relativement bien construite. Pourtant, en refermant ce livre, je ne peux que constater que comme l’histoire n’en est qu’à ses débuts, il ne se passe pas grand choses.

En revanche, je dois avouer que le final de cet ouvrage vaut largement les difficultés que j’ai eu à commencer ce roman. Autant dire que si le tome suivant reste sur la lignée de la fin du premier, mon commentaire du second tome risque d’être des plus laudatifs.

Enfin, pour être complet, il convient de constater que malgré la volonté de l’auteure de surprendre son lecteur, on devine sans grand mal, qui sont les alliés et qui sont les ennemis der Gair. A mon sens, les personnages secondaires ne sont pas assez ambigus pour laisser planer le moindre doute.

Au final, un premier tome prometteur qui laisse espérer un second tome des plus intéressants il me tarde de lire la suite.

Les chants de la terre d’Elspeth Cooper

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s