Citation

Sohl de Julien d’Hem

Tome 1 : L’oeil et le poing

Editeur : Asgard

Sortie : Mars 2012

Note : 4,5 / 5

Quatrième de couverture :

Une arme ancestrale
Une menace en sommeil
Quelle est la raison qui pousse Herlann Œil-Sombre à lancer un simple barde aux trousses des ravisseurs de sa fille ?
Et qui est Gray, ce mystérieux sorcier qui fait vaciller l’avenir du Royaume de Sohl ?
Entre manipulations, trahisons et faux-semblants, des ruelles sombres de Tiramar au glacial Royaume du Nord, suivez une poignée de héros luttant contre les méandres de leur destin.

Mon avis (Ilks) :

L’oeil et le poing est le premier roman du cycle de Sohl. C’est également le premier roman de l’auteur Julien d’Hem que j’ai eu le plaisir de  rencontrer lors des Imaginales de cette année. Il n’a pas fallu plus de trois minutes à l’auteur pour me convaincre d’acheter et de lire ce roman.

Je me suis donc lancé dans la lecture de ce livre sans préjugé ni à priori, et je dois dire que ce récit est une très agréable surprise.

L’histoire qui nous est présentée commence comme de nombreux romans de fantasy : une jeune fille est enlevée, nos héros sont envoyés pour voler à son secours. Du moins c’est ce qui nous est proposé durant les dix premières pages. L’histoire à priori fort simple se complexifie de façon surprenante à mesure que les pages se tournent et on se prend à dévorer le roman tant l’action est présente et l’histoire riche, rythmée, remarquablement bien écrite, en un mot : addictive.

Si les premières pages laissent à penser que Lorne est le protagoniste principal de ce roman, il faut rapidement se rendre à l’évidence que Lhem est plus qu’un personnage secondaire et plus qu’un faire valoir du premier. Certes Lorne nous est décrit avec plus de détails que Lhem! En effet, si on devine rapidement que Lorne est plus qu’un simple barde et que l’histoire avant les grandes guerres, a un rapport évident avec ce protagoniste, l’auteur prend plus de temps pour nous présenter Lhem. Ce dernier est un personnage en devenir, un apprenti qui au cours de sa quête va nous être décrit un peu plus. A travers ses yeux et ses pensées, l’auteur va nous faire découvrir la richesse de son univers et de son monde.

Très rapidement, les chemins des deux protagonistes vont se séparer. Si Lorne va devoir faire face, seul, à son passé ; Lhem, quant à lui, va pouvoir compter sur l’aide de compagnons hétéroclites qu’on devrait d’ailleurs retrouver dans le prochain tome.

Je m’arrête un instant sur deux personnages qui n’ont qu’un petit rôle dans cette histoire : les jumeaux Micheh et Raubeh, les archivistes royaux. S’ils n’apportent pas de réel plus value au roman, je ne peux m’empêcher de voir un clin d’oeil adressé par l’auteur à son « mentor » : Michel Robert. Si l’occasion m’en est donnée, je ne manquerais pas d’interroger l’auteur à ce sujet.

Arrêtons nous enfin sur le trio infernal, ennemis annoncés de Lorne et Lhem que sont : Gray, Desmians et Argona. L’auteur les a particulièrement soignés. On se rend rapidement compte que ce trio est aussi fourbe et retord que nombriliste. C’est à celui qui se servira le mieux de l’autre. Et à ce petit jeu le gagnant repartira avec un lot des plus intéressants.

En résumé, une histoire addictive, des héros sympathiques, une écriture fluide ; aux risques de me répéter ce roman est une très belle découverte. Mon seul regret est de devoir attendre pour lire le second tome.

Sohl tome 1 : L’oeil et le poing

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s