Entretien avec Sarah Pinborough

A l’occasion de sa venue à Paris, pour le lancement de sa trilogie dont le premier tome Poison sort le 21 mars, nous avons pu nous entretenir avec cette auteure.

Entretien avec Sarah Pinborough

  1. Pour les lecteurs français qui ne vous connaissent pas encore, pouvez-vous vous présenter (quand avez-vous commencé à écrire, qu’est-ce que vous écrivez …)

Je suis très enthousiaste à l’idée d’être publiée pour la première fois en France.

J’écris depuis 10 ans en tant que professionnel. Avant cela l’écriture était un hobby.  J’écris dans différents genre comme les thrillers, l’horreur mais aussi du fantastique, bref des histoires aux des choses étranges viennent s’intégrer à l’intrigue. Mais en fait ce que je préfère c’est mélanger les genres.

 

2. Comment vous est venue l’idée de cette trilogie ?

Il y a deux ans je regardais la série Once upon a time tout comme mon éditrice ; or, en discutant celle-ci m’a demandé si cela m’intéresserait d’écrire une adaptation des contes de fées. Au début, je n’étais pas très sûre car j’avais peur de copier la série. Mais au fur et à mesure de mes réflexions et de la construction des personnages, je me suis aperçue qu’il y avait une histoire intéressante à écrire. Initialement ça n’était pas mon idée, mais j’ai été ravie de me lancer dans cette aventure.

 

3. Quel était votre objectif? Que vouliez-vous apporter de nouveau par cette adaptation?

Je voulais une vision qui ne soit pas complètement féministe mais pas non plus la vision de Disney, je voulais un peu de changement avec des personnages féminins forts. Je ne voulais pas que la jolie fille soit nécessairement gentille, la vilaine reine diabolique et le prince charmant…….et que la morale ne soit pas forcément celle à laquelle on s’attend. Au final, c’est quand même un petit peu féministe.

 

4. Aviez-vous, avant de commencer, fait un plan des 3 tomes?

Pour les deux premiers tomes, j’avais un plan détaillé parce que j’avais besoin de fixer certaines choses… J’avais un plan général pour la trilogie mais je voulais attendre l’écriture des deux premiers tomes avant de me lancer dans le troisième opus. Le plan de ce dernier était, du coup, plus vague.

 

   5. Pourquoi avoir choisi ces trois contes là en particulier?

Parce que ce sont les plus fameux, ceux que tout le monde connait, ceux avec lesquels on a grandi. Je voulais jouer avec des éléments familiers, pour une meilleure compréhension de tous.

 

  6. Est-ce que cette trilogie a été plus dure à écrire que vos autres romans?

Au début, j’étais inquiète car je ne connaissais pas les attentes de mon éditeur, surtout que ma version était plus centrée sur l’histoire que sur l’action. Le premier tome a été particulièrement difficile car c’était nouveau, mais au final, cela c’est avéré fun, je me suis bien amusée. Il a été beaucoup plus facile d’écrire le deuxième et troisième tome. D’une manière générale c’est plus drôle a créer, que d’écrire une histoire de meurtre.

 

!!! Attention les prochaines questions peuvent contenir des spoilers si vous n’avez pas lu le tome 1!!!

 

Entretien avec Sarah Pinborough

 

7. Dans le tome 1, pourquoi avoir attendu si longtemps pour vraiment détourner le conte?

Tout d’abord, je pense que c’est lié à l’habitude car au début je prends le temps de tout installer. J’aime commencer doucement en présentant les différents personnages. Ensuite, je trouve plus choquant le changement quand l’histoire semble classique, quand le lecteur est bien installé dans l’histoire et ne s’y attend plus.

Dans les autres tomes ça s’accélère, les trois tomes sont à prendre comme un tout, le premier permettant de poser l’intrigue.

8. Pourquoi vous êtes vous concentrée sur seulement trois nains?

Premièrement, parce qu’on a pas pu reprendre les noms des nains de Disney, qui sont déposés. Dans un second temps, parce que cela faisait trop de protagonistes, je voulais des nains plus réels, plus authentiques, or pour cela c’est mieux de ne s’attacher qu’à deux ou trois, car d’avantage on ne les connait pas vraiment.

Je souhaitais également m’éloigner de l’image du nain qui part travailler en sifflant, je souhaitais montrer un côté plus sombre, avec des nains qui font un travail dur et pénible.

9. Est-il prévu une suite à cette trilogie?

Peut être.

C’est en réflexion, on hésite entre deux possibilités. Ce sera sûr un « gros » roman, se situant après la trilogie, portant soit sur les personnages de la trilogie en racontant ce qu »ils sont devenus, soit sur des personnages secondaires qui seraient plus développés comme Raiponce (qui apparaît dans le troisième tome) ou Rumplestiltskin.

10. Que faites vous quand vous n’écrivez-pas? Lisez-vous, si oui quels sont vos auteurs favoris?

J’écris toujours, pour être honnête. Sinon je regarde beaucoup la télévision. J’aime tout particulièrement les romans historiques. Un de mes auteurs préféré est John Connelly. J’apprécie aussi Stephen King et Philippa Gregory.

 

Entretien avec Sarah Pinborough

Merci aux éditions Milady et à l’auteur pour cette merveilleuse rencontre.

 

Pour voir les photos de la soirée de lancement du tome 1, c’est ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s