L’homme idéal …ou presque de Kristan Higgins

L'homme idéal... ou presqueL’homme idéal… ou presque de Kristan Higgins

My rating: 4 of 5 stars

Harlequin

410 pages

2 juin 2014

 

 

Présentation de l’éditeur :

Si Maggie devait faire la liste de tout ce qui la rend très heureuse dans la vie, ce serait :
— le Joe’s, le restaurant plein de charme qu’elle dirige – une véritable institution pour les 1 407 habitants de Gideon’s Cove* ;
— une famille (presque toujours) aimante, et surtout une sœur jumelle avec laquelle elle partage une entente et une complicité à l’épreuve de tous les chocs de l’existence ;
— un chien qu’elle adore ;
— des employés fidèles et dévoués – quasiment une deuxième famille.
Déjà pas mal, n’est-ce pas ?
Pourtant, si elle en avait le pouvoir, Maggie ajouterait volontiers une dernière petite chose à cette liste : un homme très amoureux d’elle, qu’elle aimerait aussi à la folie, et avec lequel elle vivrait un bonheur conjugal à faire pâlir d’envie toute la population féminine de Gideon’s Cove. Hélas, entre son amour impossible et malencontreux pour le père Tim, le prêtre de la paroisse, ses blind dates catastrophiques et sa liaison torride avec Malone, ténébreux et mutique pêcheur de homards, elle doute de pouvoir un jour y parvenir…

Mon avis (Audel) :

Ce roman nous raconte l’histoire des habitants de la petite ville maritime de Gideon’s Cove dans le Maine, en particulier celle de Maggie. En effet, le roman est raconté de son point de vue, au moyen de la première personne. Ainsi, à travers ses déboires, nous faisons connaissance avec les habitants de cette petite ville.

L’héroïne se désespère de rencontrer quelqu’un. Or, plus le temps passe et plus la liste de ses exigences concernant le futur élu s’allonge ! On suit, donc, les péripéties amoureuses de l’héroïne fait de quiproquos, d’embarras et de moments cocasses. Maggie pense avoir fait le tour de ce que son petit patelin a à proposer en termes de mari potentiel et si celui qu’elle attend se trouve juste sous nez ! Maggie est habituée à être dans l’ombre de sa jumelle non pas que cela la satisfasse mais elle s’en est fait une raison.

L’auteure nous offre une galerie de personnages tel qu’on l’attend pour une petite ville comme Gideon’s Cove. Ainsi, la soeur jumelle de Maggie est l’exemple même de la réussite tant professionnelle que familiale, leur mère quant à elle a pour passe-temps favoris de critiquer et rabaisser sa fille. Il y également Chantal la séductrice, Malone le pêcheur mystérieux et taciturne qui est d’ailleurs particulièrement bien fait, probablement le personnage le plus réussi du roman.

Or, bien qu’on se concentre sur Maggie, on partage également la vie de ces autres personnages et notamment leur crise : divorces, grossesses imprévus…

Les dialogues sont d’une drôlerie plus qu’appréciables. D’une manière générale, ce roman est placé avant tout sous le ton de la comédie malgré, au deux tiers, un passage triste et émouvant.

Bref, Malgré un léger essoufflement vers la fin, avec un rebondissement peu cohérent et un autre plus que prévisible, il s’agit d’un livre drôle qu’on dévore !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s