Citation

Le Fantôme de L'Opéra

Le Fantôme de L’Opéra de Gaston Leroux

My rating: 3 of 5 stars

Livre de poche

juillet 2011

343 pages

 

 

résumé :

Depuis quelque temps, des choses étranges se produisent à l’Opéra Garnier, certain parle d’un fantôme. Mais que se passe-t-il réellement ? De nouveaux propriétaires arrivent et refusent de répondre aux exigences du fantôme.

Une jeune chanteuse crée l’événement et retrouve un ancien amant Raoul qui est déterminé à comprendre ce qui se passe et à sauver sa bien aimée.

Mon avis (Audel) :

C’était la première fois que je lisais un roman de Gaston Leroux. Que dire de ce roman ?

Tout d’abord, il s’agit à la base d’un roman policier. Cependant, arrivé au milieu du livre, une grande place est accordée à la romance. En effet, ce roman sort de l’ordinaire et se compose de trois éléments : une enquête policière, une histoire d’amour le tout saupoudré de fantastique.

Autre élément original, l’auteur nous présente cette histoire sous la forme d’un compte rendu d’enquête sur des éléments réellement arrivés. En outre, il n’hésite pas à interagir avec le lecteur pour lui apporter des précisions ou tout simplement pour lui donner son opinion. Ainsi, les faits sont rapportés avec une certaine distance par rapport à l’histoire qui s’est produite il y a maintenant quelque temps.

Or, en adoptant ce système, le lecteur ne fait qu’observer il n’est pas réellement pris dans l’histoire. Aussi, pour y remédier, le narrateur nous livre des extraits de mémoire et autres documents écrits à la première personne. C’est ainsi que tout le dénouement nous est raconté du point de vue du personnage de Persan. Dès lors, le lecteur peut avoir accès à certaines informations sur l’histoire des personnages ainsi que sur leur ressentie, répondant à certaines questions qui resteraient sinon en suspens.

En effet, dès les premières pages, le lecteur est informé de l’intrigue ce qui lui reste à savoir c’est comment et pourquoi. Et c’est là que le problème se pose : comment rendre compte des réponses à ces questions tout en restant à distance? C’est ce qui à la fois frustre le lecteur par moment, mais aussi crée tout cet univers très important pour l’intrigue du fantastique avec le fantôme de l’opéra.

Le seul personnage dont on sait suffisamment de choses (et encore surtout à la fin et toujours par d’autres personnages) c’est le fantôme. Or, ce personnage est décrit de manière assez cohérente tant en ce qui concerne son caractère que ses agissements, le rendant à la fois énigmatique, cruel …

Le rythme du récit est assez inégal : le début est lent, puis la romance entre Raoul et Christine crée une sorte de pause narrative (qui aurait peut-être pu être légèrement raccourcit) enfin tout s’accélère dans la troisième partie du roman donnant à certains moments une impression de tourbillons.

Pour résumé, c’est un livre qui sort de l’ordinaire.

Le fantôme de l’opéra de Gaston Leroux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s