Citation

Mordre n'est pas jouer (Les vampires de Chicago, #3)

Mordre n’est pas jouer de Chloe Neill

My rating: 4 of 5 stars

Tome 3

Editeur : Milady

Sortie : Août 2011

484 pages

 

 

Résumé :

Gabriel l’un des grands chef de meute demande à Merit et Ethan d’assurer sa protection lors de la convention réunissant toutes les grandes meutes pour décider si les métaphores se retirent à Aurora ou s’il restent, prenant ainsi le risque que leur nature soit dévoilée au grand jour.

Mon avis (Audel) :

J’avais bien aimé les deux tomes précédents de cette série sans pour autant avoir un coup de coeur. Ce tome 3, tout en étant dans la ligné des précédents, se démarque. En effet, je l’ai dévoré ce qui ne m’étais pas arriver depuis les Queen Betsy.

Sans doute est-ce dû, en partie, à la forte présence des métamorphes dans ce tome comme nous l’annonçait le tome 2. Ainsi, on laisse tomber l’intrigue avec Célina pour se concentrer sur la convention des métamorphes. Ceci nous permet d’entrer, grâce à Merit, dans leur société. Il est dommage cependant que l’auteur n’ait pas aussi bien creusé l’organisation des meutes que celle des vampires. En effet, ce qu’on apprend reste assez traditionnel : division en grandes meutes dominées par un alpha. Seul élément un peu original qui concerne la transformation même de ces métamorphes.

En outre, il à noter que ce tome est moins léger et un peu plus consistant que les précédents. La plupart des personnages secondaires sont peu présents même si Malory fait son retour vers le milieu du tome. A la place d’autres personnages interviennent, y compris chez les vampires, avec l’apparition de la garde rouge qui devrait prendre de l’importance dans les tomes à venir.

Le mélange entre action et histoire est toujours aussi bien dosé.
La relation entre Ethan et Merit qui va connaître un certain nombre de rebondissements va les obliger à réfléchir sérieusement à la situation. Ainsi, on va franchir un nouveau cap. Ethan va se révéler double et dévoiler une nouvelle facette plus sombre de lui à Merit. Néanmoins, l’auteur nous sort à la fin une explication tenant tout juste la route pour nous « rassurer » sur le personnage. Ce qui est dommage car cela donnait une dimension un peu plus profonde au personnage et donc à l’histoire.

Bref, un tome appréciable, en espérant que les suivants soient à la hauteur.

Les vampires de Chicago tome 3 : Mordre n’est pas jouer de Chloe Neill

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s