Citation

 Néphilim de Fabien Clavel

Intégrale 1 : Les déchus

Sortie : mai 2012

Note : 2,75 / 5

 

 

 

La quatrième de couverture :

Les Nephilim arpentent la Terre depuis des millénaires. Êtres immortels, ils sont liés aux cinq éléments : l’eau, l’air, la terre, le feu et la lune. Êtres déchus, ils sont à la recherche de leur savoir perdu. Êtres traqués, ils fuient ceux qui veulent les détruire, les Rose+Croix.
Dans ce premier volume, Fabien Clavel narre le destin d’une poignée d’Immortels,dévoilant les facettes ésotériques des capitales européennes au travers des grands mythes de notre mémoire collective : les sous-sols de Paris ou les parcs enneigés de Budapest.
En équilibre sur la frontière ténue qui sépare la folie du surnaturel, l’auteur emprunte au polar sa narration efficace pour une intrigue captivante.
Cette première intégrale reprend les deux tomes parus en poche chez Mnémos : LeSyndrome Eurydice et Anonymus.

Mon avis (Ilks) : 

Les déchus est la première intégrale du cycle de Néphilim, qui réunit le syndrome Eurydice et Anonymus. Le livre nous est présenté comme « de la fantasie urbaine mâtinée de thriller ». A titre plus personnel, il s’agit de ma première lecture d’urban fantasy.

Mon sentiment sur ce roman est plutôt mitigé. En effet, l’image que j’avais des nephilims ne correspond pas du tout celle que nous a présenté l’auteur, ce qui je dois l’avouer a été ma première bonne surprise. Ne vous attendez pas à une image conventionnelle des néphilims,  les protagonistes de Clavel sont plus subtils et beaucoup plus violents! A une époque où on nous vend du gentil  vampire amoureux , il est agréable de trouver des déchus qui font peu de cas des humains qui les entourent.

Ce qui m’amène à ma deuxième bonne surprise, les protagonistes ne sont pas les « gentils héros » partis combattre les « vilains méchants adorateurs de Dieu ». On garde les nephilims et on met de côté la Bible. Quant aux Roses+Croix, ils ne sont encore qu’esquissés, mais s’ils vouent une haine aux Nephilims, ils n’agissent pas pour le compte de Dieu.

En revanche, je suis plus nuancé sur certains points. Le syndrome Eurydice est le stéréotype d’un premier tome, à savoir une personne extérieure aux Néphilims est plongée, malgré elle, dans leur univers. A travers sa naïveté, son ignorance et son innocence, le lecteur va apprendre qui sont les nephilims. En soi rien de choquant, mais rien de très original non plus. En revanche, Anonymus, même s’il m’a beaucoup plus intéressé que le tome précédent, m’a, néanmoins, laissé sur ma faim. A mon grand regret, la partie thriller prend le pas sur la fantasy. Je reconnais que l’univers sombre inventé par Clavel est relativement bien écrit, qu’il y a peu de temps mort et que la fin du tome est surprenante, cependant, malgré tout ça il manque quelque chose. Et ce quelque chose c’est l’Hepta. Depuis les premières lignes du premier tome, on nous parle de ce groupe et a aucun moment il ne se réunit. Si bien qu’il manque un liant entre les deux tomes. En effet, les protagonistes du tome un ne sont pas les mêmes que ceux du tome deux. J’ai eu la désagréable sensation de lire deux romans indépendants et non pas deux livres d’un même cycle.

Malgré cela j’attends la suite avec impatience. Si le côté thriller ne m’a pas complètement convaincu, je dois reconnaître en revanche que j’ai eu un vrai coup de coeur pour les protagonistes. Le duo Ezequiel/Azarian est savoureux, et la finesse d’Haeres m’a beaucoup plu. J’espère la réunion de nos braves nephilims dans le prochain tome et il me tarde de découvrir les membres restés inconnus de l’Hepta, que l’auteur ne nous a pas encore dévoilé.

Néphilim intégrale : les déchus de Fabien Clavel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s