Ballade à Paris avec Amy Plum sur les traces des Revenants

Samedi 9 mai , à l’occasion de la traduction en France de sa novella plus encore que la mort (qui reprend les tome 1 et 2 de sa série les Revenants mais cette fois du point de vue de Jules), Amy Plum et sa traductrice Marie Cambolieu ont organisé une ballade dans Paris aux alentours du Marais suivi d’un goûter au bord de la Seine.

Pour chaque lieu, l’auteure nous a expliqué pourquoi elle avait choisi ce lieu en particulier, puis elle a lu en français les passages de ces trois livres correspondant.

IMG_5438

La visite a commencé à l’église Saint Paul à côté de laquelle l’auteure a vécu quand elle était étudiante en histoire de l’art. Elle s’est inspirée de son ancien studio de l’époque pour en faire l’atelier de Jules.

IMG_5439

 

Après cela, passage par le village Saint Paul,

IMG_5442

La visite s’est poursuivie en direction de l’île Saint Louis.

« Nous errâmes en direction de la Seine. Le ciel d’un noir d’encre s’était dilué en un gris anthracite. A l’horizon, le jour s’apprêtait à poindre. Nous traversâmes la rue pour rejoindre les quais surplombant l’onde ridée du fleuve.

– regarde où nous sommes, dis-je en désignant l’île Saint Louis, de l’autre côté du pont.

c’était là, à la pointe de l’île, que nous nous étions assis l’été précédent. » (P.413, qu’importe l’éternité)

IMG_5443

 

Puis direction le Marais avec un arrêt rue des rosiers.

IMG_5444

 

Ensuite petite pause dans le parc devant le Musée Picasso.

IMG_5445

 

Promenade à travers le marché des enfants rouges

IMG_5446

 

Pour arriver au passage du grand cerf. « nous empruntâmes une rue étroite et je désignai un portail grand ouvert entre deux immeubles.

– les lumières viennent de là, annonçai-je.

– c’est une galerie ouverte, m’apprit Charlotte. Elle est surmontée d’une verrière et toutes les boutiques seront fermées à cette heure-ci. Mais il y a des appartements au-dessus…

Satisfait, Vincent sortit son portable pour contacter le premier groupe de renforts.

– Arthur ? nos cibles sont quelque part dans le passage du Grand-Cerf. Amène ton équipe devant l’entrée de la rue Saint-Denis. Bloquez-leur la sortie. Et appelle l’ambulance. Nous aurons trois corps à évacuer. »(P.350, qu’importe l’éternité)

IMG_5448

 

Pour finir, en route vers le jardin du vert galant (nommée par erreur place dauphine dans le livre) face au pont des arts.

IMG_5449

Après une pause sucrée, Amy Plum nous a lu le premier chapitre traduit en français de sa prochaine novella concernant le personnage de Jules relatant les événements à partir de son « voyage » à New York.

Et enfin séance de dédicaces de la nouvelle (dont la chronique viendra prochainement) et d’autres petites surprises qui feront l’objet d’un concours à venir !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s