Citation

Morsure (Femmes de l'Autremonde, #1)Morsure de Kelley Armstrong
My rating: 5 of 5 stars
tome 1

milady

janvier 2010

536 pages

 

 

Résumé :

Elena veut vivre une vie normale mais son passé la rattrape. En effet, la meute fait appel à elle pour enquêter sur des morts liées à des « cabots ». Partagée entre son passé et son présent, Elena va devoir faire des choix tout en traquant des tueurs en série !

Mon avis (audel) :

A l’origine ce livre devait être un roman unique, mais compte tenu de son succès, l’éditeur a demandé à l’auteure d’en faire une série. Dès lors l’auteure décide de faire une série sur différents personnages féminins. Ainsi les deux premiers tomes sont consacrés à Elena puis nous passerons à de nouveaux personnages.

Ainsi, ce roman forme un tout et peut être lu indépendamment de la série.

On suit les aventures d’Elena la seule femme loup-garou ce qui complique quelque peu sa vie. Or, Elena n’a pas choisi d’être transformée et bien que cela fasse maintenant un certains nombres d’années, elle ne désespère pas de vivre une vie normale. C’est pourquoi, elle s’est installée en ville et non près d’une forêt et vit avec un humain qui ignore tout de sa condition.

On est donc à la fois dans l’intrigue avec la recherche des « cabots » et en même temps on découvre le pourquoi et le comment de la situation d’Eléna.

Les personnages de Clay et d’Eléna sont très attachants et hauts en couleur, on ne s’ennuie jamais avec eux. J’ai également beaucoup apprécié le personnage de Jeremy et j’ai hâte d’en apprendre plus sur lui dans les tomes suivants.

Un tome riche en actions, avec un brin de romance et d’humour. Une série explosive que je ne saurais que trop vous conseiller.

Mon avis (Ilks) :

Audel m’ayant gentiment fait remarquer qu’elle lisait les livres que je lui conseillais, mais que la réciproque était loin d’être vrai, j’ai dû me rendre à l’évidence et je me suis enfin  lancé dans la « bit lit » et dans l’œuvre de Kelley Armstrong et ses femmes de l’Autremonde.

Ma première remarque ne concernera pas tant le livre que le terme de bit lit en général. Après ma lecture, je constate que ce roman est un livre d’urban fantasy très légèrement saupoudré de romance. Très loin de l’image que je me faisais de ce genre de littérature ! C’était la première bonne surprise de ce roman.

J’avoue que j’ai passé un très agréable moment de lecture. L’histoire démarre un peu lentement, mais très vite on se surprend à tourner les pages pour savoir ce qui va arriver à (cette pauvre !) Elena.

En effet, l’histoire débute à Toronto. Elena est la gentille « petite femme » (bien qu’ils ne soient pas mariés) de Philippe, qui cache un lourd secret : c’est une femelle loup-garou ! Métamorphose oblige, elle doit de temps à autre s’esquiver de la vue de son cher et tendre pour reprendre forme animal. Ce qui ne traumatise pas notre brave Philippe !

Et puis (heureusement) arrive un coup de téléphone qui va égayer la vie d’Elena et va enfin permettre à l’histoire de se mettre en place : au revoir Toronto (et Philippe !), bonjour Bear Valley  et la meute !

Arrivée au sein de la meute, Elena va non seulement devoir faire face aux complots, intrigues et autres félonies des cabots (loup- garou isolé et non rattaché à une meute) ; mais surtout aux assauts de Clay (membre de la meute).

Quand enfin miss Elena daigne s’occuper des problèmes de la meute, l’histoire débute. D’une simple traque de cabot, l’histoire va s’étoffer et devenir de plus en plus complexe. Les rebondissements sont nombreux et les scènes d’investigations et de combats vont se multiplier.

Le final est sympathique mais il m’a manqué  un petit quelque chose pour le trouver vraiment intéressant.

Des différents protagonistes, Clay est le seul personnage que j’ai apprécié ! C’est un chieur, un gros râleur  et loup-garou qui suit un code qui lui est propre et qui s’étonne régulièrement des réactions (humaines) de ses semblables.  C’est aussi le monsieur muscle de la meute, celui à qui on confie les taches un peu ingrates, comme par exemple l’exécution des cabots. C’est aussi lui qui a changé à jamais la vie d’Elena. Mais surtout, il est convaincu d’être l’homme de la vie d’Elena (n’en déplaise à cette dernière).

Grâce à lui, la vie d’Elena qui n’était déjà pas très simple, va doucement virer au cauchemar.

En plus d’Elena et de Clay, nous rencontrons Jeremy, alpha de la meute, homme posé, pas véritablement un grand guerrier mais un administrateur et stratège hors norme, bref un personnage mi-général, mi-père de substitution pour certains membres de la meute.

Une fois le livre refermé, quelques remarques me viennent :

          J’ai particulièrement apprécié la prise de risque de l’auteur qui n’a pas hésité à se débarrasser de certains membres de la meute.

          Il est regrettable qu’il y ait peu ou pas de combat sous la forme de loup.

 

Pour une première plongée dans l’univers d’Armstrong,  j’en ressors plutôt satisfait.  

Les femmes de l’Autremonde, tome 1 : Morsure de Kelley Armstrong

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s