Les demoiselles Beckington tome 1 : Les audaces de Honor de Julia London

Les audaces de Lady Honor (Cabot Sisters, #1)Les audaces de Lady Honor by Julia London
My rating: 5 of 5 stars

Tome 1

Harlequin

350 pages

Juillet 2015

 

Présentation de l’éditeur :

Angleterre, 1812

Honor redoute le destin qui les attend, ses sœurs et elle, lorsque leur frère, lord Sommerfield, se sera marié. Pourquoi a-t-il fallu qu’Augustin s’entiche de cette mégère de Monica Hargrove ? Pour avoir grandi auprès d’elle, Honor sait qu’elle n’est qu’une opportuniste qui veut éloigner ses futures belles-sœurs pour régner en maîtresse absolue sur Beckington House. Hors de question que Honor le supporte ! Pour décourager ce genre de femme, elle ne connaît qu’un seul moyen : lui faire miroiter un parti plus avantageux. Justement, ce libertin notoire de George Easton – rien de moins que le neveu du roi –, rencontré un soir dans un tripot mal famé, ferait parfaitement l’affaire. Joueur habile, sûr de lui et terriblement charismatique, il est le candidat idéal. Mais à peine Honor lui a-t-elle proposé cette mission dans l’intimité d’un fiacre que, déjà, sous le regard pressant de ce séducteur chevronné, elle sent que l’épreuve de la tentation sera tout aussi difficile pour elle…

Mon avis

Ce roman est le premier tome d’une trilogie sur les soeurs Cabot, nous commençons comme il se doit par l’aînée Honor.

Julia London nous offre ici une héroïne au caractère bien trempée qui à défaut de savoir ce qu’elle veut, sait ce qu’elle ne veut pas ! De son côté, notre héros George est convaincu d’être le moins que rien que la société pense qu’il est.

Ainsi, ces deux personnages vont nous offrir des moments des plus coquasses ! Chacun tant en plein dilemme, partagé entre ses sentiments pour l’autre et les convenances de la société.

Une intrigue qui reprend habilement les codes du genres : une héroïne qui refuse de se soumettre à la bonne société, un amour interdit socialement, un héros torturé, des héros qui refuse dans un premier temps leurs sentiments puis qui vont tout faire pour conquérir l’autre…
Enfin, un dénouement tel que le lecteur l’espère sans en être pourtant assuré tout du long de l’histoire.

Un roman qui fait passer le lecteur du rires au larmes tout en le projetant dans un tourbillon de sentiment. Une vraie réussite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s