Les débutantes de Kempton tome 6 : la lady sous le masque de Elizabeth Boyle

La lady sous le masque (Rhymes With Love, #6)La lady sous le masque by Elizabeth Boyle

My rating: 4 of 5 stars

Tome 6

Harlequin

Mars 2018

Présentation de l’éditeur :

Roselie manque perdre tous ses moyens lorsque le baron de Rimswell, son ami d’enfance, lui donne le baiser qu’elle attendait depuis toujours. Sauf que ce n’est pas elle qu’il embrasse mais Asteria, le personnage qu’elle s’est forgé afin de mener à bien des missions pour le contre-espionnage britannique. Dire qu’il aura suffi d’un simple masque de soie pour le tromper ! Il est vrai qu’à leur dernière rencontre elle n’était qu’une fillette sans manières entrant au pensionnat. Aujourd’hui, dans la peau d’Asteria, elle se sent plus désirable que jamais sous son regard brûlant. Mais elle ne doit pas se laisser griser ! Car, en plus d’être un dangereux séducteur, le baron est, lui aussi, un espion…

Mon avis

Comme les tomes précédents, celui-ci peut se lire de manière indépendante même si on y retrouve certains personnages secondaires comme l’Honorable ou certain des enfants Hataway. Ceux-ci sont présentés de telle sorte qu’il n’y a pas de problème de compréhension.
Dans ce tome, nous découvrons Roselie la sœur de Lord Wakefield (tome 4) et le baron de Rimswell. Ces deux-là se connaissent depuis l’enfance et sont tous les deux épris l’un de l’autre, mais refuse de le reconnaitre, jusqu’à ce que le destin ne leur laisse pas d’autre choix.
La romance se construit en parallèle d’une intrigue politique. En effet, nos deux héros appartiennent tous les deux aux services secrets de la couronne britannique. Ce qui questionne en arrière-plan la condition féminine de l’époque.
Notre jeune couple forme un duo attachant et efficace. Leurs échanges sont drôles. Roselie a un caractère bien trempé contrairement à Brody plus pondéré et pragmatique.
Leur différence témoigne aussi de leur vie jusque là : Roselie a pu mener la vie qu’elle souhaitait pendant que son frère ne se remettait pas de sa période à la guerre. Tandis que Brody a toujours vécu dans l’ombre de son frère, et ce, d’autant plus une fois la mort de celui-ci dans la même guerre que celle à laquelle le frère de Roselie a participé. C’est ce décalage qui les réunit et renforcera leur futur couple.
En résumé, une histoire addictive, au rythme effréné et aux personnages qui se complètent à merveille.

Publicités

Be Mine de N.C. Bastian

Be MineBe Mine by N.C. Bastian

My rating: 3 of 5 stars

Harlequin

440 pages

Février 2018

Présentation de l’éditeur :

Se remet-on vraiment un jour de la perte de son premier amour ?

Kim
Cinq ans… et j’ai toujours aussi mal. Se remet-on vraiment un jour de la perte de son premier amour ? Je n’en ai aucune idée. Ce que je sais, en revanche, c’est qu’Alex m’a détruite. En même temps, notre histoire était trop belle pour être vraie. Pourquoi le plus beau biker du Dakota se serait-il rangé pour une simple fille comme moi ?
Aujourd’hui, je suis de retour mais j’ai tourné la page. Les contes de fées, c’est terminé. Je n’y crois plus. Et je ne me ferai plus avoir. Je ne céderai pas à la force des sentiments que j’éprouve toujours pour Alex malgré moi. A aucun prix.

Alex
Cinq ans… et l’absence de Kim est toujours aussi insupportable. Inexplicable. Inattendue. Je n’ai rien compris. Rien. Pourquoi ma Kimi est-elle retournée en France précipitamment ? Sans un mot, sans un regard en arrière. Elle a tout plaqué, et moi aussi par la même occasion.
Mais, maintenant qu’elle est revenue dans le Dakota, c’est enfin l’heure des explications. Et rien ni personne ne pourra la tenir éloignée de moi plus longtemps. Elle est à moi. A moi.

Mon avis :

Be mine est une romance se déroulant aux États-Unis dans lequel l’auteur mélange plusieurs univers tels celui des bikers et celui des Amérindiens.
L’histoire est découpée en trois parties racontées du point de vue de l’héroïne, sauf pour la deuxième. A noté aussi que chaque chapitre alterne scène au présent, scène similaire au passé et ce, parfois, à plusieurs reprises dans un même chapitre. Il s’agit donc de mettre en parallèle l’histoire de Kim et Alex avec leur première rencontre cinq ans plus tôt.
Si au début le lecteur peut être déstabilisé par ces aller-retour constants, très vite le pli se prend et la lecture se fait tout seule.
Au fur et à mesure de la narration, on s’attache à ce couple qu’on a hâte de voir à nouveau réuni. La romance s’appuie sur des ingrédients simples et efficaces : séparation, secrets, trahison, révélations…
Il est dommage que l’univers biker ne soit réellement exploité qu’à l’approche du dénouement dans lequel les rebondissements se multiplient. Sans surprise, il correspond à ce que le lecteur devine progressivement en dépit de la dernière partie sur la quête permettant les dernières révélations entre les héros.
En conclusion une romance classique avec une structure sortant de l’ordinaire (peut-être trop ?), une écriture fluide et des personnages attachants.

Hades Hangmen tome 1 : Hors-la-loi de Tillie Cole

Hors-la-loi (Hades Hangmen, #1)Hors-la-loi by Tillie Cole
My rating: 3 of 5 stars

Tome 1

Milady

476 pages

Mai 2017

Présentation de l’éditeur :

River Styx, un biker-né, souffre d’un terrible défaut d’élocution. Alors qu’il est encore enfant, il rencontre une étrange petite fille, dans une forêt derrière une clôture, et réussit à lui parler. Troublé,il l’embrasse avant qu’elle prenne la fuite. Des années plus tard, Styx est à la tête du gang des Hades Hangmen et pense ne jamais revoir cette fille dont le souvenir le hante. Jusqu’à ce qu’il la retrouve inconsciente derrière son club. La jeune femme a fui la secte dans laquelle elle a grandi et Styx lui offre ses bras protecteurs. Mais peut-elle trouver sa place dans cet univers de hors-la-loi ?

Mon avis :

Ce roman est le premier tome d’une série mêlant l’univers des bikers à celui des sectes.

A travers le regard de Mae et celui de River, l’auteur nous dévoile l’univers de son club de motard les Hangmen. En effet, depuis qu’ils se sont « croisé » enfants, Mae et River ne sont jamais oublié. Les années ont passé et Mae parvient à s’enfuir de la communauté dans laquelle elle est née et a vécu jusqu’à présent. Etant blessée, elle ne peut se rendre très loin et atterrit tout droit au club des Hangmen où River, président des lieux ne tardent pas à la reconnaitre.

On assiste donc à l’évolution des sentiments entre les deux personnages ainsi qu’à la mise en place très progressive de l’intrigue sur « l’ordre » ainsi que sur la manière dont elle s’entremêle à celle tout aussi secondaire des affaires du club.

Un dénouement riches en rebondissements dont certains surprendront sans doute bon nombre.

Même s’il y a quelques tentatives pour traiter l’aspect psychologique des deux univers qui s’affrontent ici, l’histoire demeurent pour l’essentiel orienté sur la romance et le classique « sauvons nous mutuellement ».

Mise à part quelques scènes un peu dures mais non détaillées, cette histoire possède tous les ingrédients d’une romance standard. Elle me semble donc abordable même pour les plus sensibles.

Le lecteur pourrait être surpris de la trouver dans la collection romantique suspens, se caractérisant souvent par un mélange entre romance et policier, la partie « suspens » étant quasi inexistante.

Un premier tome dans lequel on s’attache facilement aux personnages et qui pose bien le décors.