Driven tome 1 de K. Bromberg

Driven (Driven, #1)Driven by K. Bromberg

Tome 1

Hugo&co

451 pages

octobre 2015

Présentation de l’éditeur :

Pour se protéger de déboires passés, Rylee Thomas est toujours dans le contrôle d’elle-même jusqu’au jour où elle rencontre le seul homme qui, justement, pourrait lui donner envie de lâcher prise… Colton Donavan, un boy superbe, arrogant et ténébreux, habitué à obtenir tout ce qu’il désire.

Une histoire d’amour torride entre une femme qui cherche à se reconstruire et un pilote de course intrépide, constamment sur le fi l du rasoir, qui repousse toujours plus loin ses propres limites comme celles des autres.

Mon avis :

Un premier tome d’une saga de romance un brin érotique, pour lecteur averti donc !

Dans ce premier tome on fait la connaissance de Rylee, une jeune femme qui travaille dans une association s’occupant et finançant un centre hébergement pour enfant et adolescent sans famille et en difficulté. c’est elle qui prend en charge la narration de ce tome.

L’histoire commence in medias res avec la rencontre entre notre héroïne et Colton Donovan riche héritier et pilote de course reconnu. l’intrique se concentre sur les prémices tumultueuses de leur relation.

En effet, Rylee tout comme Colton sont marqués par les drames de leur passé ce qui leur fait vouloir chacun un type différent de relation. Ils vont donc devoir soit faire des compris soit renoncer.

Le personnage de Rylee souffre de quelques incohérence entre son histoire personnel et ses réactions. Ainsi, bien qu’elle ait vécu un épisode particulièrement traumatisant en voiture, elle n’en a aucune peur et n’a aucun problème à aller sur le circuit de course et regarder Colton courir sachant qu’il peut avoir un accident plus ou moins grave à tout moment. De même, dans son travail pour le centre, elle est régulièrement confronté à des comportements changeants, difficiles violents ou autre et sait parfaitement les gérer en se montrant compréhensive sauf quand il s’agit de Colton…

A l’inverse le personnage de Colton est plutôt bien réussi et donne vraiment envie d’en apprendre davantage sur lui de là à presque regretter de ne pas avoir son point de vue de temps en temps !

Ainsi, le lecteur peut éprouver une certaine difficulté à se laisser complètement embarquer par cette romance par moment pourtant très émouvante.

L’intrigue commence fort mais malheureusement s’essouffle pour piétiné vers la fin. Il faut attendre le dénouement pour que celle-ci soit relancée. Et quel dénouement !

En résumé, un premier tome inégale avec une histoire prometteuse.

Royal saga tome 2 : captive-moi de Geneva Lee

Captive-moi (Royals Saga, #2)Captive-moi by Geneva Lee
My rating: 4 of 5 stars

Tome 2

Hugo

350 pages

Juin 2016

 

Présentation de l’éditeur :

Clara Bishop a le cœur brisé de sa séparation avec Alexander, le Prince de Cambridge. Elle se réfugie dans le travail sans pouvoir l’oublier, mais il lui est impossible de vivre pleinement sans lui. Quant elle découvre qu’Alexander cherche à la retrouver, elle se décide à accepter une relation avec lui, quelle qu’elle soit, car elle ne peut vivre sans lui. Mais accepter de vivre avec Alexander, c’est accepter de lutter contre ses démons, accepter sa domination, ses secrets, à moins que…

Dévorés par leur brûlante passion érotique, chavirés par les sentiments qu’ils n’osent s’avouer, pourchassés par les paparazzi et leur sombre passé, empêchés par la famille royale, Clara et Alexander vont-ils pouvoir surmonter tous ces obstacles ? Heureusement il y a l’amitié de Belle, la meilleure amie de Clara et le charisme d’Edward, le jeune frère d’Alexander pour aider Clara dans son entreprise : faire admettre à Alexander qu’elle est son équilibre et que rien n’est plus important que leur couple, même ses obligations familiales. Les doutes et la culpabilité d’Alexander seront-ils terrassés par l’amour et la ténacité de Clara ?

Mon avis :

Un second tome beaucoup plus sexy que le premier, pour lecteur averti uniquement.

En effet, dans ce tome, la narration s’intéresse davantage à ce qui se passa dans la chambre de nos deux héros avec une héroïne qui veut connaître absolument toutes les facettes d’Alexander et un héros qui a eu des tendances dominant-soumise/SM(?). Néanmoins, Alexander éprouvant une certaine réticence à faire découvrir ces pratiques à Clara, les scènes en question reste plutôt soft.

Ainsi, on retrouve Clara et Alexander exactement là où on les avait laissé dans le tome précédent à savoir Clara tournant les talons et rompant avec Alexander. Plus que jamais leur histoire va connaître des hauts et des bas, entre le passé de chacun qui revient les hanter et les pressions de la couronne.

Alexander tout comme Clara vont devoir faire des choix et surtout décider de la tournure qu’ils veulent faire prendre à leur relation. Fini les faux-semblants et les mensonges.

En résumé, une écriture et une intrigue mieux maîtrisée que dans le tome précédant.

Marked Men tome 1 : Rule de Jay Crownover

Rule (Marked Men, #1)Rule de Jay Crownover
My rating: 4 of 5 stars

Tome 1

Hugo&Co

400 pages

Mars 2016

 

Présentation de l’éditeur :

Lorsqu’elle était adolescente, les très riches parents de Shaw Landon se sont peu occupés d’elle. Elle a alors trouvé refuge dans la famille Archer où elle était particulièrement proche de Remy, frère jumeau de Rule, aujourd’hui décédé dans un accident de voiture. Elle est liée à cette famille plus qu’à la sienne.

Mais Shaw est depuis toujours secrètement amoureuse de Rule, ce qui l’empêche d’avoir de véritables relations avec d’autres hommes. Rule, lui, voit en elle une fille à papa, trop sérieuse et surtout la petite amie de son défunt frère. De plus tout les oppose : de nature rebelle et fêtard, il est tatoueur et tatoué, a des percings et les cheveux de toutes les couleurs.

Avec son look classique, elle est sage et concentrée sur ses études de médecine. Mais parfois il suffit d’une jupe courte et de quelques cocktails pour que le regard que l’on porte sur quelqu’un change. Les secrets sont révélés et que rien ne sera plus jamais comme avant…

Rule et Shaw tenteront de comprendre ce qu’ils ressentent et d’être ce que l’autre attend. Mais entre les traumatismes de leurs familles respectives, les habitudes de coureur de jupons de Rule, l’emploi du temps chargé de Shaw et son ex qui la harcèle, ces deux-là auront bien du mal à se trouver.

Leur amour sera-t-il plus fort que leurs différences ?

Mon avis :

Ce roman est le premier tome d’une saga de romance sur l’univers des tatouages.

C’est le personnage de Rule qui ouvre le bal. Il s’agit d’un homme meurtri par la mort de son frère jumeau, Remy quelques années auparavant. En fait que ce soit Rule ou l’héroïne, Shaw, leurs relations familiales sont pour le moins compliquées. Et en ce qui concerne Rule, cela va même au fur et à mesure de l’histoire virer au drame.

L’histoire nous est racontée en alternant les points de vue de Rule et de Shaw. Ainsi, le lecteur cerne mieux la situation que les personnages et surtout comprend le comportement de Rule par rapport à Shaw. En effet, cette dernière est considérée par Rule et sa famille comme la petite copine de Remy ce qui la rend intouchable pour Rule au plus grand drame de Shaw, secrètement amoureuse de ce dernier depuis leur première rencontre.

Par ailleurs, en apparence, Rule et Shaw sont deux personnes que tout oppose et on pourrait dès lors penser que cela sera leur principale difficulté. Mais, finalement les complications vont être tout autre.

Rule et Shaw vont former un couple des plus attachants qu’on na pas envie de quitter une fois le roman fini !

Dans ce premier tome, on fait également la rencontre d’un certain nombre de personnages secondaires, comme l’intriguant Rome, qui deviendront les héros des tomes suivants. D’ailleurs, le lecteur peut déjà voir se dessiner les prémices des tomes 2 et 3 réciproquement sur Jet et Rome.

Quant au dénouement, le moins que l’on puisse dire c’est que l’auteure ne nous épargne rien. En effet, celui-ci est fait de multiples rebondissements et révélations !

Pour conclure, l’auteure nous offre ici, une romance tout en tendresse, riche en émotions et qui interroge sur les différences quelles qu’elles soient.