Divergente Tome 1 de Veronica Roth

Divergente (Divergente, #1)Divergente de Veronica Roth
My rating: 4 of 5 stars

Tome 1

Nathan

445 pages

mars 2014

Présentation de l’éditeur :

Différente. Déterminée. Dangereuse. DIVERGENTE

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant. Elle est divergente. Ce secret peut la sauver… ou la tuer.

Mon avis :

Premier tome d’une trilogie dystopie.

Dans ce premier tome on découvre l’univers du roman à travers l’héroïne, Tris qui nous raconte son histoire.

On découvre dans un premier temps une Tris qui se cherche, qui parvient difficilement à trouver sa place parmi la faction des altruistes. Or, lors de la cérémonie où elle doit choisir de rester ou de changer de faction, elle opte pour la deuxième possibilité.

Très vite on suit donc son apprentissage en tant qu’audacieuse. L’auteur parvient ici à être rapide et précise tout en décrivant cet apprentissage en plusieurs étapes.
De manière générale, les chapitres sont relativement courts et contribuent à créer un certain rythme entrecoupé des pensées et sentiments de l’héroïne. Là encore l’auteure parvient a très bien doser la longueurs de ses passages pour ne ralentir que très légèrement l’intrigue principale.

Dans un troisième temps, Tris et par conséquent le lecteur, commence à comprendre comment fonctionne les factions et surtout les enjeux de la position de chacune. Elle va de nouveau devoir choisir entre altruiste et audacieuse.

Enfin, en parallèle de l’intrigue principale, Tris va progressivement se découvrir en tant qu’individu et femme en découvrant l’amour. La romance est vraiment en arrière plan, se dessinant très discrètement.

Dans ce premier tome, à l’instar de l’héroïne, la société dans laquelle elle évolue est en proie aux changements pour aller vers une évolution possible. Donc un tome qui pose les jalons des tomes suivants sous la forme d’un roman d’apprentissage.

Publicités

the book of Ivy tome 2 : revolution of Ivy de Amy Engel

The Revolution of Ivy (The Book of Ivy, #2)The Revolution of Ivy d’Amy Engel
My rating: 4 of 5 stars

Tome 2

Lumen

322 pages

Novembre 2015

Présentation de l’éditeur :

J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.

Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.

Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?

Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Mon avis :

Ce roman est le deuxième et dernier tome nous racontant l’histoire d’Ivy.

Ainsi, on retrouve Ivy, juste après son expulsion de Westfall. Notre héroïne va devoir très rapidement mettre son passé derrière elle, ce qui inclut Bishop, si elle veut survivre. Pour la première fois de sa vie, c’est à elle de prendre les décisions la concernant. Tout au long de ce livre, on va la voir s’endurcir et en même temps s’ouvrir aux autres.

L’intrigue principale se découpe en deux parties : la première dans laquelle Ivy, et au travers d’elle, le lecteur découvre ce qu’il y a derrière la barrière et comment rester en vie. Et la seconde dans laquelle, elle va devoir assumer les conséquences de sa trahison envers la famille et tenter de sauver Westfall.

Du côté de l’intrigue amoureuse, le lecteur n’est pas en reste pour autant bien que ce second tome soit beaucoup plus sombre que le premier.

Dans ce livre, on voit également apparaître de nouveaux personnages notamment deux qui vont devenir des alliés de poids pour Ivy, à savoir deux jeunes Caleb et Ash. Par conséquent, on suit le plus souvent une équipe, même si Ivy reste le personnage central et on n’est plus du tout proche du huit clos.

Enfin, le dénouement est magistralement mené plein de fatalité, d’amour, de destin et d’espoir !

Bref, un second tome très différent du premier et qui clôt avec brio ce premier diptyque ! Une auteure donc à suivre de près.

The book of Ivy tome 1 de Amy Engel

The Book of Ivy (The Book of Ivy, #1)The Book of Ivy d’Amy Engel
My rating: 4 of 5 stars

Tome 1

Lumen

341 pages

Mars 2015

 

Présentation de l’éditeur :

Dans l’univers imaginé par Amy Engel, les États-Unis ont été ravagés par une guerre nucléaire dévastatrice. Une partie de la population a cependant survécu et vit en autarcie, totalement coupée du reste du monde. Au sein de ce groupe de survivants s’est autrefois jouée une lutte de pouvoir entre deux familles pour la présidence de la petite nation. Les Westfall, partisans de la démocratie, ont perdu. Les Lattimer ont gagné et ont instauré une dictature sans merci. C’était il y a cinquante ans, et depuis, pour éteindre les braises de la rébellion, les filles Westfall épousent régulièrement les fils Lattimer, et inversement. Cette année, Ivy Westfall est promise au fils du président, Bishop Lattimer. C’est, aux yeux du père de la jeune fille, l’occasion rêvée de renverser le régime et de prendre le pouvoir… mais pour cela, Ivy doit tuer son époux. La révolution justifie-t-elle la mort d’un homme ?

Mon avis :

Ce livre est le premier tome d’un diptyque dans lequel l’auteure nous raconte l’histoire d’une jeune fille de 16 ans, Ivy.

Comme toutes les filles de son âge, Ivy doit se marier à un jeune garçon. Seulement, pour Ivy, fille du fondateur, le choix se porte sur Bishop, fils du président. autrement dit le fils du plus grand ennemi de sa famille.Pour tous, il s’agit d’un acte visant à renforcer et pérenniser la paix mais pour Ivy, il s’agit de l’accomplissement de son éducation : entre ses mains repose la vengeance de sa famille.

Ivy va voir toutes ses certitudes s’écrouler progressivement en côtoyant Bishop qui est très loin de correspondre à l’image qu’elle s’en était faite. Ceci va donc l’obliger à faire des choix et prendre des décisions importantes et difficiles. En effet, avec le mariage, Ivy va se découvrir et gagner en maturité. Sur bien des points, ce premier tome ressemble à un roman d’apprentissage en accéléré.

Ainsi, l’intrigue se déroule sur trois mois à peine et le rythme s’intensifie à mesure qu’on approche du dénouement. Ce dernier, laisse notre héroïne dans une situation des plus dramatiques obligeant le lecteur à se précipiter sur la deuxième partie de l’histoire raconté dans le second et dernier tome.

Ce premier tome se concentre quasi exclusivement sur la relation entre Bishop et Ivy. L’histoire est d’ailleurs racontée par l’héroïne exclusivement.

Une histoire addictive !