Citation

Dies Irae (Requiem pour Sascha #2)Dies Irae de Alice Scarling

My rating: 3 of 5 stars

Tome 2

Milady

406 pages

Août 2014

 

Présentation de l’éditeur :

Orpheline, princesse cassée, jouet du diable, héraut de l’Apocalypse…
Je croyais que découvrir enfin mes origines m’apporterait la paix… je n’imaginais pas que ce serait un aller simple pour l’enfer. Littéralement.
Destinée à déclencher l’Apocalypse, j’ai fui Lucifer. Mais le sulfureux et insupportable général démon envoyé pour me ramener m’a mise face à un choix impossible : sacrifier l’homme que j’aime ou condamner l’humanité toute entière.
Devinez ce que j’ai choisi ?
Mon avis :

Il s’agit du second tome d’une trilogie.

D’ailleurs, la narration de ce tome reprend là où s’est terminée le premier avec une héroïne plus déstabilisée et perdue que jamais. Cependant, ce roman est relativement indépendant du premier, il n’est donc pas nécessaire d’avoir lu le tome précédent pour comprendre celui-ci.

Un début qui prend son temps dans lequel Sascha cherche à comprendre ce qu’elle est ainsi que sa place dans cet univers. Or pour cela, elle va être aidée par Zékiel qui n’est autre que le frère démon de Raphaël. Zékiel est un « bad boy » qu’on ne peut s’empêcher d’adorer, il est complexe, charismatique… et on éprouve une certaine difficulté à le cerner complètement. Bref, un personnage réussi !

Et Sascha va être dans un premier temps troublé par la ressemblance physique existant entre les deux frères. Mais très vite, dans un deuxième temps va s’établir entre elle et Zékiel une relation type : jeu du chat et de la souris. Ainsi, une grande partie du roman est consacrée à ces deux personnages.

Par ailleurs, l’univers de la série continue à s’enrichir avec de nouvelles créatures comme les loups-garous, zombis et autres …

Sascha est plus que jamais une anti-héroïne dans ce tome où elle subit les événements plus qu’elle n’en est réellement actrice. Le personnage aurait mérité d’être un peu plus consistant.

Par conséquent, ce tome est très différent du précédent ce qui peut dérouter plus d’un lecteur.

Enfin, dans la dernière partie on trouve une concentration de scènes d’actions et de sexe. Et à l’approche du dénouement, alors que Raphaël est quasiment inexistant dans ce tome, l’auteure nous offre une révélation de taille le concernant.

Pour conclure, ce tome semble servir de transition et de préparation au troisième et dernier tome.

Requiem pour Sascha tome 2 : Dies Irae de Alice Scarling

Publicités

Requiem pour Sasha tome 1 : Lacrimosa de Alice Scarling

Lacrimosa (Requiem pour Sascha, #1)Lacrimosa d’Alice Scarling
My rating: 4 of 5 stars
Tome 1

Milady

300 pages

Mai 2014

Présentation de l’éditeur :

Mes amis m’appellent Sascha, mes ennemis ne me connaissent pas.Cela dit, je ne sais pas vraiment non plus qui ou ce que je suis. Ça ne m’a jamais empêchée de profiter de la seule chose positive que cette vie a bien voulu me donner : mon pouvoir, posséder le corps de n’importe qui d’un simple contact. Ce don étrange me permettait d’éliminer les suceurs de sang, ceux qui ont brisé mon existence. Jusqu’au jour où j’ai rencontré Raphaël. Énigmatique, létal, irrésistible, totalement immunisé contre mon pouvoir… et en mesure de me fournir la vengeance qui m’échappe depuis tant d’années.

Mon Avis (Audel) :

Premier tome d’une trilogie, ce roman nous raconte l’histoire de Sasha qui est à un tournant de sa vie.

En effet, jusqu’à présent, elle menait une vie plus ou moins tranquille, chanteuse dans une groupe et pickpocket pour arrondir ses fins de mois. La particularité de Sasha est la façon dont elle s’y prend pour voler les gens : Sacha n’est pas tout à fait comme tout le monde, elle a la capacité de prendre possession du corps et de la mémoire des gens.

Côté coeur, Sasha entretient une relation en pointillés avec un membre de son groupe. Nicolas est un « gentil garçon », il voudrait une relation sérieuse avec Sasha et ne comprend pas pourquoi celle-ci s’y refuse. Il la pense enfermée dans une spirale auto-destructrice.

Sasha est déboussolée, elle sait bien qu’elle ne peut continuer à mener cette vie-là,  à commencer par arrêter de faire souffrir Nicolas. Elle a enfin l’opportunité de réaliser sa vengeance en tuant les vampires responsables de la mort de celle qui l’a élevée comme sa fille. Mais cela veut dire deux choses : 1 en faire sa priorité et 2 faire confiance à un inconnu, Raphaël, dont elle ignore la nature exacte, pas humain de toute évidence !

En outre, ce besoin de vengeance traduit aussi une quête d’identité. En effet, Sasha ne sait rien de ses parents et donc ne sait pas qui elle est. Ainsi, elle se trouve partagée entre son envie de mener une vie « normale » et son besoin de réponses. Mais, débarquer dans un univers dont on ne sait rien n’est pas toujours une bonne idée !

L’univers construit pas l’auteure est à l’image du format court choisie pour cette série. Il s’agit d’un univers paranormal relativement simple et pour le moment réduit, dans lequel on entre très progressivement en même temps que l’héroïne le découvre. Ce qui permet de gagner en efficacité (pas de risques de se perdre dans la narration d’un univers trop complexe).

Les pages se tournent toutes seules avec une facilité déconcertante. Et l’auteure distille ses révélations avec justesse. Celles-ci s’accélèrent lors du dénouement.

Un premier tome prometteur, relativement bien maîtrisé avec une romance finale qui fonctionne très bien. (Pour les tomes suivants si l’auteure souhaite mêler aux révélations et à la romance un peu d’action, ce ne serait pas pour me déplaire.)

Ce premier tome se termine sur un cliffhanger, heureusement le tome 2 sort en août !